lundi matin

Je ne sais pas à quoi ressemble vos lundis matins, mais les miens ne sont jamais très glorieux. Tsé, ce genre de lundi où tu te lèves en retard, t’arrives au bureau avec ton chandail à l’envers et que t’es maquillée juste d’un œil?? (Sachez pour votre information que oui, ça m’est déjà arrivé).  J’arrive au minimum une fois par semaine au bureau avec mon chandail à l’envers…..la fille n’est pas pressée ni en retard pantoute…. Et après, je passe le reste de la journée les deux yeux collés à essayer de me rendre à la fin de la journée sans grande catastrophe…

En réfléchissant au thème de cette semaine, j’en suis venue à la conclusion que la vie d’une gaffeuse, c’est comme un lundi matin perpétuel. Aucune chance de s’en sortir, non, pas pour moi! Imaginez… vous regardez votre calendrier en vous levant chaque matin, et chaque matin, c’est lundi. Épeurant, non?

Statistiquement, je suis certaine qu’il est impossible de cumuler autant de gaffes dans une vie. Quelque part, c’est sûr, mon ordinateur (astral? Divin? Génétique?) a eu un «bug». «Buggé» sur un lundi matin ça d’lair!

Je n’en veux pas à la vie. Dans ma description de tâches, il y a le mot «gaffeuse». C’est tout! J’ai décidé il y a bien longtemps d’en tirer parti et d’en rire.  Et surtout de voir les petites victoires là où plusieurs ne verraient qu’une banalité. En tout cas, j’essaie. Surtout le lundi matin. Des fois, ma petite victoire (et parfois ma réussite de la journée!) c’est que mes bas ne sont pas restés pris dans mes bottes lorsque je les ai enlevées! Ridicule. Mais bon. Ça me fait sourire et ça m’aide à relativiser sur le restant (catastrophique!) de ma journée.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été gaffeuse. Parfois au grand dam de ma mère! (Si vous saviez combien de plats de spaghetti j’ai renversé un peu partout dans la maison…). J’ai appris rapidement à faire de l’autodérision afin de ne pas désespérer ma vie. Parce qu’il y a des fois, où il faut bien que je l’avoue, j’aimerais bien ne pas être gaffeuse. Que parfois mes journées ne soient pas des aventures dignes des séries comiques américaines, ça me permettrait de respirer un peu.

J’ai une confidence à vous faire. Récemment, en lisant avec mes amies des lettres que nous nous étions écrites il y a 10 ans pour les retrouvailles de notre école secondaire, j’ai fait un constat un peu épeurant. En faisant le bilan de ma progression depuis ces 10 ans, j’ai réalisé que ces 10 ans ont un peu ressemblés à un lundi matin. Toujours un peu dans la brume à me demander où je vais, ce que j’ai oublié ou à me cogner un peu partout sans aucune raison valable. Qu’au lieu de prendre la grande porte vers une opportunité, je me prends le cadre en pleine face (comme ça m’arrive réellement si souvent!).

Alors, j’ai décidé que pour les prochaines années, j’allais reprendre le contrôle. C’est fini le lundi matin. Vive le mardi! Et pourquoi pas le vendredi?? Je foncerai dans la vie comme je relativise mes gaffes : en riant, en partageant de temps à autres mes aventures et en voyant les réussites, quelles qu’elles soient!

 

Bien à vous,

Marie