Cadeau de maman

Une semaine que je vois passer de merveilleux témoignages de mère à leur enfant, d’enfant à leur mère et de mère à mère. Une semaine que je les lis les larmes aux yeux ou le sourire aux lèvres, mais toujours avec émotions.

J’ai tardé à écrire. Depuis plus de deux semaines, je veux le faire. Je cherchais l’angle. En fait, je voulais écrire sur ce que j’aimerais moi, en tant que mère et femme, laisser à mes filles comme héritage, tel un cadeau qui se déballe toute une vie et même après la mort. Qu’elles aient un petit bout de moi pour toujours. Ce petit bout de moi, je veux qu’il se rapporte au bonheur. Rien de moins. Je le sentais là, mais en sourdine…Je ne trouvais pas les mots.

Mais voilà qu’aujourd’hui…BAM! J’ai vu une vidéo de Brené Brown intitulée «The power of vulnerability». Voici la phrase qui a mis des mots sur mon ressenti: «Tu n’es pas parfait, et tu es conçu pour avoir des problèmes, mais tu mérites de recevoir de l’amour et d’être parmi nous.»

Voilà le cadeau que je leur offre depuis le tout début de leur vie, sans même le savoir. Le cadeau que je souhaite peaufiner et ancrer bien en elles.

Moi, mère. Maman de deux filles. Deux petites filles parfaitement imparfaites. Non, mes filles ne sont pas parfaites. Je ne les pousse pas à le devenir non plus, ni ne leur laisse présager qu’elles pourraient l’être. Je crois en elles et en tous leurs possibles. Voilà un cadeau précieux. Croire en elle. Je vois en elles ce qu’elles ont de meilleurs et je les aime profondément dans ce qu’elles ont de plus beaux.

Je les aime tout autant dans leurs vulnérabilités, leurs petits travers et leurs limites. Je ne leur laisse pas sous-entendre que si elles étaient meilleures, plus belles, plus si ou cela,  je les aimerais plus. Je les aime déjà plus. Plus que tout. Je les aime quand elles gaffent et je leur DIS. Je les aime même quand elles me disent « je ne t’aime plus pour toujours maman!!!». Cette amour profond et sincère s’enracine au fond de leur coeur, afin qu’elle s’aime tout autant à leur tour.

Nous voulons souvent offrir ce qui nous a fait terriblement défaut. Une maman souhaite souvent une vie plus douce à ses enfants. Moi aussi. Un peu, beaucoup. Je sais que je ne pourrai pas les préserver de la vie, de ses défis, de ses combats ni de tous les problèmes qu’elles vont rencontrer sur leur route. Par contre, je peux leur offrir le sentiment indéfectible qu’elles méritent une place, leur place. D’être parmi la grande famille, parmi la société, parmi la vie et d’y être aimée pour ce qu’elles sont. Quand l’amour t’habite, il devient si facile à partager…

Je leur donne le plus beau des cadeaux du bonheur…celui de se sentir en droit d’être vulnérable et forte à la fois, belle et laide, triste et joyeuse, effrayée et courageuse, et ce, en tout temps et en tout lieu. Elles n’ont pas à «gagner» l’amour, car elles le méritent tout simplement en tant qu’enfants de la terre. ÊTRE SOI. Voilà.

 

Pour voir la vidéo de Brené Brown, voici le lien: https://www.ted.com/talks/brene_brown_on_vulnerability#t-1100542